Les vertus thérapeutiques du Houblon

Généralités 0 Comments

Le Houblon est à la bière ce que le sel est à la cuisine, s’il représente moins de 5% des ingrédients de la bière, il lui donne néanmoins un caractère unique lorsqu’il est utilisé avec justesse. Il lui apporte l’amertume, les conservateurs naturels et les arômes depuis le VIIIe siècle. Mais avant d’entrer dans la composition de la bière, nos ancêtres lui trouvaient d’autres usages parfois étonnants, sous forme de tisane, dans les oreillers ou en épice de cuisine, les vieux remèdes de houblonnier se transmettent encore dans certaines régions, mais tout porte à croire qu’ils retrouvent prochainement une nouvelle jeunesse.
Avec le développement des techniques d’analyse et de génétique, la recherche s’intéresse depuis une vingtaine d’années au houblon et aux composés actifs qu’il contient.
En suivant les pistes historiques laissés par les écrits, les indices archéologiques, les traditions qui ont traversé les siècles, et les conclusions des recherches plus récentes, nous avons identifié différentes propriétés pharmacologiques du houblon.

De manière générale, les AA (Acides Alpha), les principaux composés amérisant de la bière, présentent des propriétés anti-inflammatoires, anti-bactériennes, anti-fongiques et anti-virales .
Les AB (Acides Bêta), qui apportent une seconde amertume lors de la conservation de la bière, présentent également des propriétés bénéfiques pour la santé, mais celles-ci sont encore mal connues aujourd’hui.
Parmi les composés qui suscitent l’intérêt des chercheurs, Le “Xantohumol”, un flavonoïde extrait du houblon est sûrement le plus remarquable par la variété de ses propriétés. Ce composé semble augmenter la sensibilité à l’insuline, permettant d’envisager l’utilisation de cette molécule dans le traitement de certains cas de diabètes notamment celui de type 2. Le Xantohumol possède également des propriétés antivirales, et serait ainsi capable de réduire le potentiel infectieux du VIH-1 chez des cultures cellulaires. De même, cette molécule favorise la régénération hépatique en protégeant le foie des lésions que peuvent engendrer certaines pathologies (cancer du foie, Cirrhose…)
En parallèle, on envisage l’utilisation du Xantohumol et d’autres composés dérivés du houblons dans le traitement de certains cancers (cancer du colon et de l’estomac). Parmi les autres substances candidates, on trouve l’”humulone” et les “Iso-humulones”, présents dans les AA. Les Iso-humulones sont également connues pour avoir un effet conjoint avec le Xantohumol dans la régulation de la sensibilité à l’insuline et la régulation des tissus adipeux3 (favorise la perte de poids).

Deux autres composés qui semblent également offrir des potentiels pharmacologiques intéressants, telle la “Garcinielliptone” qui semble réduire les effets de la maladie d’Alzheimer et plusieurs molécules du groupe des Phytoeostrogènes qui permettent de traiter les problèmes de cycles hormonaux, notamment ceux ressentis chez la femme, lors de la ménopause, tout en ayant peu, voir pas, d’effet sur le développement de cancers sensibles aux oestrogènes.
On trouve d’ailleurs de nombreux exemples de complément alimentaires destinés aux femmes ménopausées aux extraits de houblon.
Un des exemples de ces compléments alimentaires est le « MenoHop » dont l’un des autres composants est le soja également connus pour contenir des phytohormones

Les recherches récentes ont prouvé que les composés du houblon pouvaient avoir un impact positif sur la santé de l’homme, cependant la porte des possibilités n’est qu’entre-ouverte, le Xantohumol et la Garcinielliptone n’ont pas dévoilé tous leur secrets, les AB (Acides Bêta) sont encore trop peu connus et méritent d’être l’objet d’études approfondies.
Boire de la bière (avec modération) n’est pas l’unique moyen de profiter des propriétés pharmacologiques du houblon, il existe des sirop, des sodas, des sucettes au houblon, il est aussi possible de se fabriquer des oreillers de houblon, de verser de l’eau chaude sur quelques cônes de houblon dans une tasse pour favoriser une nuit paisible.

Partagez l'article